Download Alexandre le Grand by Pierre Briant PDF

By Pierre Briant

• Description : Ce livre n’est pas une biographie d’Alexandre le Grand (356-323 av. JC), determine historique célèbre pour ses conquêtes et l’empire qu’il parvint à édifier. À travers le variety de ce personnage fascinant qui régna sur trois continents, des questions plus générales se posent : quelle est l’origine de los angeles domination d’Alexandre ? remark comprendre ses objectifs ? Quelle était los angeles scenario de l’adversaire, l’empire perse-achéménide, et quelles résistances l. a. conquête y a-t-elle suscitées ? remark, enfin, l’empire s’est-il organisé, avec quels rapports entre les conquérants et les populations conquises ? vehicle, au-delà de los angeles seule personne d’Alexandre le Grand, c’est un véritable phénomène historique que cet ouvrage examine et dont il met en reduction les principaux caractères.

Show description

Read or Download Alexandre le Grand PDF

Similar ancient & medieval literature books

On Agriculture, Volume I, Books I-IV (Loeb Classical Library No. 361)

Columella (Lucius Iunius Moderatus) of Gades (Cadiz) lived within the reigns of the 1st emperors to approximately 70 CE. He moved early in existence to Italy the place he owned farms and lived close to Rome. it really is possible that he did army carrier in Syria and Cilicia and that he died at Tarentum. Columella's On Agriculture (De Re Rustica) is the main accomplished, systematic and targeted of Roman agricultural works.

Sargonic and Gutian periods, 2334-2113 BC

The period of time lined via this quantity extends from the accession of Sargon of Akkad to the top of the Gutian interval (2334-2133 BC). during this corpus we discover the 1st huge use of the Akkadian language, in it oldest identified dialect, for royal inscriptions. approximately all of the texts during this quantity are recorded in that language; a couple of are in Sumerian, and 4 are bilingual.

Saints and Symposiasts: The Literature of Food and the Symposium in Greco-Roman and Early Christian Culture

Greek traditions of writing approximately nutrients and the symposium had an extended and wealthy afterlife within the first to 5th centuries CE, in either Greco-Roman and early Christian tradition. This ebook presents an account of the background of the table-talk culture, derived from Plato's Symposium and different classical texts, focusing between different writers on Plutarch, Athenaeus, Methodius and Macrobius.

Additional info for Alexandre le Grand

Example text

Du Granique à la chute de Tyr (mai 334-été 332) Pendant les deux premières années de la guerre, Alexandre affronte deux fois les Perses en bataille rangée : sur les bords du Granique (mai 334) et à Issos en Cilicie (novembre 333). Ce sont deux victoires macédoniennes, mais aucune n’est vraiment décisive ; les Perses, par deux fois, réussissent à lancer des contre-attaques extrêmement dangereuses, contre le littoral ouest-anatolien, puis sur l’intérieur de l’Asie Mineure. Parallèlement, Alexandre, qui a décidé à Milet (été 334) de licencier sa flotte, se lance à la conquête des côtes ; il se heurte pendant de longs mois (janvier-été 332) à la résistance de Tyr de Phénicie.

La marche sur Persépolis est plus difficile : il lui faut réduire la résistance des Ouxiens, peuple de pasteurs tenant un défilé sur une piste entre Fahliyun et les Portes persiques, puis vaincre l’opposition des troupes perses qui bloquent ces Portes. Il arrive à Persépolis à la mi-janvier 330. Il hésite pendant plusieurs mois sur la conduite à tenir : il prend finalement la décision de détruire Persépolis, symbole de la domination achéménide (p. 90-92). – Au printemps 330, Alexandre commence la « course-poursuite » contre Darius, qui a alors décidé de se replier vers l’est.

Ce pothos ou cette ambition ne doivent pas être compris nécessairement comme relevant uniquement de l’irrationnel. Les risques qu’il prend au long de l’expédition sont des risques calculés : jamais il ne décide de commencer une nouvelle étape sans avoir sécurisé ses communications avec l’arrière, ni sans avoir pris de renseignements sur les pays qu’il s’apprête à conquérir [1]. Il conduisait des milliers d’hommes dans des contrées souvent mal connues (des Grecs et des Macédoniens) et hostiles, et il n’était pas prêt à prendre le risque de perdre son armée uniquement par souci de la gloire ou pour obéir à une pulsion purement irrationnelle [2].

Download PDF sample

Rated 4.47 of 5 – based on 23 votes